Ubaye2020-197.jpg

Je pensais en m’inscrivant que j’allais vivre une belle aventure physique. J’étais loin du compte car c’était sans compter sur Louise et Sylvène nos guides.  Elles ont transformé cette aventure en voyage intérieur

Alicia, Ubaye 2020

Voilà déjà 1 mois que s’est achevée cette fabuleuse aventure de randonnée-jeûne de 7 jours et l’émotion est toujours intacte. Je pensais en m’inscrivant que j’allais vivre une belle aventure physique. j’étais loin du compte car c’était sans compter sur Louise et Sylvène nos guides.  Elles ont transformé cette aventure en voyage intérieur et nous ont guidés mes compagnons et moi, en toute sécurité, vers une voie ou la bienveillance et l’écoute de soi est le maître mot. Ajoutez à cela leur amour de la montagne et les connaissances qu’elles ont sur la faune, la flore, la naturopathie, la méditation, la relaxation, le bon équilibre de vie en général et vous aurez une idée encore pâle de ce que j’ai vécue. Elles nous ont fait confiance quand à notre capacité à  gravir non seulement les cols traversés mais aussi à passer les étapes parfois difficiles du jeûne. Mais quelle satisfaction à l’arrivée et les jours suivant: J’ai commencé dès lors à changer nos habitudes alimentaires, en famille. Ce que je retiens? Faire un jeûne-rando n’est pas une fin en soi, c’est un chemin vers une prise de conscience de la nécessité de changement d’habitude. Merci Sylvène. Merci Louise. Merci à mes compagnon(e)s de voyage. Vivement la prochaine randonnée!

Alicia, 30 septembre 2020

Je sais qu’au quotidien, quoiqu’il arrive, je peux toujours me ressourcer pour retrouver ces vertus : Joie, Persévérance, émerveillement, confiance (foi), humilité, ainsi que cette bienveillance et cette empathie que j’ai reçues et que je peux plus facilement redonner à d’autres en retour.

Geneviève, Ubaye 2020

Retour sur mon « Jeûne en Itinérance », août 2020

Je m’aperçois de l’impact des petits mots doux donnés par chacune, lors du dernier jour, après notre premier pique-nique sous les mélèzes.

Cela résume finalement mon état d’esprit véhiculé pendant tout le séjour : « humeur » = émotion du moment ; (Humeurs : = fluides circulant dans notre corps, variant selon notre humeur et notre tempérament…)

Ce séjour est un rêve qui remonte très loin dans mon enfance, voire, peut-être à mon insu et par projection, au désir inassouvi de mon père (freiné par ma mère qui était vite essoufflée en montagne : ils ont fait leur voyage de noces à la Salette !)

J’étais dans l’accomplissement joyeux de ce désir que j’oserai qualifier de vital pour moi.

Il m’était donc naturel de me sentir épanouie, souriante, joyeuse et émerveillée.

Aujourd’hui, de retour à la vie ordinaire, je garde facilement ces mots non seulement dans ma tête mais aussi intégrés dans mon corps, dans mon Cœur.

Je sais qu’ils seront toujours présents à moi malgré les aléas de la vie : Ne les ai-je pas déjà gardés en moi, malgré la fatigue physique, malgré parfois, l’appréhension certes assez fugace, de ne pas arriver jusqu’à la prochaine étape ?

Cela a pu se faire grâce à la confiance sans réserve et la bienveillance active des 2 accompagnatrices auprès de nous 3, sachant s’adapter aux besoins de chacune à chaque instant.

Cela a pu se réaliser également grâce à l’humilité de reconnaître mes forces et mes faiblesses à prendre constamment en compte.

Ceci est une belle leçon de vie pour la suite :

Je sais qu’au quotidien, quoiqu’il arrive, je peux toujours me ressourcer pour retrouver ces vertus : Joie, Persévérance, émerveillement, confiance (foi), humilité, ainsi que cette bienveillance et cette empathie que j’ai reçues et que je peux plus facilement redonner à d’autres en retour.

Bienveillance reçue quant à ma lenteur (étant toujours prête la dernière !). Cette lenteur, due le plus souvent à la difficulté de m’organiser (c’était nouveau pour moi de camper et changer de lieu tous les jours!); difficulté à être en conscience constante et ne pas me laisser disperser. En même temps dans le quotidien, j’ai souvent une espèce de peur panique de ne pas arriver à faire tout ce que je dois faire, qui me fait finalement « papillonner » d’une activité à l’autre…

Depuis cette randonnée particulière, en adaptant mon rythme de marche à ma capacité respiratoire et cardiaque, tout en ayant reçu respect bienveillant de la part de toutes, je me sens plus sereine face à ma lenteur de manière générale.

Je crois que ce dépouillement pour garder ce qui est essentiel dans la vie : les 4 éléments de la nature : l’Eau, l’Air, la Terre, et le feu (=le Soleil, sa lumière, sa chaleur), nous donne l’opportunité extraordinaire d’être dans l’ÊTRE et non dans le FAIRE.

Cela nous permet d’apaiser nos relations et d’être mieux en interdépendance avec les autres Humain, et la Nature entière, le Cosmos…

A Evreux, le 21/08/20 Geneviève Magnan

IMG_6180.JPG
VercorsJuin2020-174.jpg

Une experience fabuleuse avec soi ; l'environnement et les autres. Histoire sans Faim.

Stéphanie, Vercors juin 2020

Tout commence en chartreuse sous le petit Som. 
D'ailleurs j'y vais. Je croise Louise. Je la trouve très belle, brillante, lumineuse, souriante. Une peau lisse et teintée, un corps light et un pas léger voire aérien.
Louise est grande et pour moi elle est une grande Femme, discrète, sensible, solo... LOUISE NEVEU est l'organisatrice du stage
Je m’arrête. Je lui dis :  tu es magnifique-  sourire
Puis discussions de  pierres , de jardin, de montagne...- je jeune depuis 15 jours; dira t_elle...- bouche bée :  .... la graine est semée....
L'information arrive au milieu du brouhaha, Je laisse mûrir : un stage itinérant de 4 jours Coup de tête ou coup de cœur, je m'inscris.
Départ d'une grande aventure à l’intérieur de la terre; à l’intérieur de soi
Pays de toute beauté, histoires de femmes, resistance, VERCORS.

Premier jour - RDV 8H30 
Nous nous retrouvons 4 filles + deux naturopathes - lOUISE ET SYVENE (qui est aussi AMM) Je rencontre Cecile - Sophie - Valérie et je serai la quatrième des jeûneuses. SYLVENE est  lumineuse - des yeux bleus en s'en noyer le regard - à s'en laver les égards - Elle sourit et dégage une bienveillance douce. 
Les trois autres filles sont aidées pour leur sac, leurs affaires, j'observe de loin. 
Je rencontre mon petit groupe. J'attends, je souris aux sourires. Je sais que ce sera lentJ'y vais pour la pause Méditation.
Au depart on pioche des petit cailloux = air - clarté - ombre -  yin - force - bienveillance Des thèmes qui nous imprègnent - des thèmes qui nous accompagnent - des thèmes qui nous parlent. On part, on marche sur le chemin, ensemble. Les naturopathes sont très calées en plantes sauvages alors on suce les fleurs, on veut profiter de tout, c'est le debut, on est un peu éparpillé, le groupe est plein d’énergie et d'excitation - On marche - On apprécie - 
On fait une pause - un tour de parole : présentation du petit caillou et de soi ... je n'aurai pas dis que c'était mon surnom... comme  un brin de pudeur...oui certains certaines m'appellent "PetitCaillou" moi parfois a l’intérieur je m'appelle "la sauvageonne"..des fois je suis sociable. 
On marche - On pause - on s'arrête - A la fleur - aux vaches - lent et apprécier - 
Les filles sont ébahies des premiers paysages - Je savoure aussi - 
La pluie arrive et  les naturopathe tendent un Tarp. C'est tout parfait. Éclats de rires.Le soleil revient et je m'endormirai sur un rocher. Au réveil je m'impressionne de ce possible lâcher prise. J'ai besoin de cette pause. je me fais sourire en voyant le tarp démonté, je n'ai rien entendu. 
SOMMET de la Montagnette :  je ne connais pas ce Vercors SUD et c'est vraiment très beau Je suis séduite par l'espace :  il y a de l'air et du vent 
Ca monte un peu, je monte lentement pour rester dans le groupe; je suis vigilante à être avec ; des fois je m'éloigne...
Campement : Je me mettrais à l'écart en hauteur , au dessus du petit groupe. 
On discute, un peu - INFUSION ET BONNE NUIT
Repos du campeur sous la tente - qu'est ce que j'aime ce moment - puis
ORAGE DE MONTAGNE
J'espère qu'elles se débrouillent en bas ; Je crains pour certaines tentes ; J'avais proposé une place dans ma tente.
SILENCE DE L'ORAGE
La nuit est parfaite comme je les aime 

 

La suite du témoignage sur Expemag

© 2020 Jeûne en itinérance, tous droits réservés